Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

1 mars 2021

Eugène BASSIERES
(1870 – 1925)

Eugène BASSIERES est né à Cayenne en Guyane, le 16 décembre 1870. Il est le fils de Gustave Adolphe BASSIERES 32 ans, garde du Génie et d’Eugénie Clarisse MICHEL, demeurant sur la rue Voltaire,  actuellement rue Justin Catayée.

Il passe toute sa jeunesse en Guyane et fait ss classes au lycée d’Alger, puis il va poursuivre ses études à Montpellier, à la Faculté des Sciences et à l’Ecole Nationale d’Agriculture.

Son diplôme d’ingénieur agricole en poche, il revient en Guyane à l’âge de 23 ans et obtint son premier poste de directeur fondateur du jardin d’essais de Baduel en 1894.

A l’occasion de l’Exposition Universelle de 1900, il est nommé Commissaire Adjoint pour la Guyane. C’est à cette occasion, qu’il rédigera son ouvrage « Notice pour la Guyane ». La préface de cette notice est signée Henri Ursleur, député de la Guyane de 1898 à 1906 et ancien maire de Cayenne. Tous les aspects y sont abordés : la faune, la flore, l’histoire et la géographie.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

L’objectif de l’auteur est, à l’occasion de cette exposition universelle de 1900, de faire connaitre la Guyane et de contribuer à son développement.

Eugène Bassières sera membre réélu de la chambre d’agriculture et officiellement nommé le 16 février 1901 sur décision du Gouverneur Louis Mouttet, Agent Général de Culture et de Colonisation.

Il sera aussi désigné le 26 septembre 1901 par le nouveau gouverneur de la Guyane, Emile Merwart, et alors qu’il est déjà membre du Comité de Patronage du Musée local, premier conservateur du Musée local, musée qui deviendra plus tard le Musée départemental Alexandre Franconie.

Bassières s’occupera aussi de la colonie agricole de Montjoly et de son organisation après l’arrivée des réfugies martiniquais suite à l’éruption de la montagne pelée en 1902.

Le 1er mai 1907, par arrêté ministériel il est nommé, inspecteur de de l’agriculture de 2eme classe. Une décision du gouverneur du 2 novembre 1907 le désignera pour remplir les fonctions de chef du service de l’agriculture à la Guyane.

Eugène Bassières quitte la Guyane pour la Martinique où il arrive le 6 juin 1911 sur décision du gouverneur de la Guyane.

Il réorganisera la production agricole en Martinique et sera officiellement nommé inspecteur d’agriculture puis Chef de service de l’agriculture. Il sera nommé Directeur le 3 mai 1921.

Le 1er aout alors qu’il est chef de service en Martinique, il est fait Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur.

En 1926, il organise le premier concours agricole de la Martinique et développera de nouvelles méthodes de formation et de simulation. Il participe aussi à la création du jardin public de Fort-de-France.

En 1927, il reçoit la Croix d’Officier de l’Académie et du Mérite Agricole.

Passionné par la recherche scientifique, il s’intéressa à l’industrie alimentaire naturelle et s’attaqua aux maladies parasitaires. Il développa aussi la phyto-génétique, notamment pour les pousses de canne à sucre et fit figure de novateur pour de nombreuses découvertes. Il fut l’auteur de plusieurs publications, parmi lesquelles une étude sur « le Bois de Rose de la Guyane et son huile essentielle » en 1913.

En parallèle, Eugène Bassières enseignera à la fois au Lycée de Fort- de-France et au Cours Normal d’instituteurs. Il aura également en charge l’administration des Eaux et Forêts.

Il s’est marié 3 fois. Tout d’abord avec Magdeleine Antonia Laudernet  avec laquelle il aura une fille (Maire Thérèse Eugénie), puis avec Félicie Météran , qui lui donnera un fils (Emile Edgard Eugène) et enfin avec Marie-Louise Clémentine Barbe.

Il restera en Martinique jusqu’à son décès qui surviendra le 9 septembre 1931.

Ce n’est qu’un an plus tard que sa dépouille sera transférée en Guyane à bord du navire Saint-Raphaël qui arriva à Cayenne le 7 décembre 1932. L’inhumation aura lieu le même jour.

Un boulevard porte aujourd’hui son nom à Remire Montjoly.

Eugène Bassières de part ses actions demeure dans la mémoire de beaucoup.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

 

Source

https://www.ctguyane.fr/conference-hommage-a-eugene-bassieres

 

Vous pourriez aussi aimer…

CRASH de Deshaies

CRASH de Deshaies

Le CRASH de Deshaies 22 juin 1962 Sommaire Les faits Accident ou attentat ? Le vol Sabotage, accident ou attentat ???...

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY 1804 - 1874 Son parcours Pierre-Marie PORY-PAPY  est né le 3 mai 1805 à Saint-Pierre en...

Louis-Auguste CYPARIS

Louis-Auguste CYPARIS

Louis-Auguste CYPARIS (1874 - 1929) Qui est CYPARIS ? Louis-Auguste CYPARIS dit Ludger CYLBARIS est né à la Martinique...

1 Commentaire

  1. LOUIS Myriam

    Bonjour,
    À quand une exposition en Guyane sur Euhène Bassières ?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!