Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

22 février 2021

LE CHEVALIER DE FREMINVILLE
1787-1848

Parcours militaire

Christophe-Paulin de la Poix est né le 24 janvier 1787, à Ivry-sur-Seine. Issu d’une famille d’ingénieurs, Fréminville choisit, très tôt, d’embrasser, la carrière maritime.

Dès l’adolescence il s’intéresse à la nature, il suit les cours de Lamarck et Brongniart au Muséum d’histoire naturelle.

Agé seulement de 14 ans, en 1801, il devient aide de camp de La Touche-Tréville. Il se distingue sur la canonnière l’Etna lors de l’attaque de Boulogne par Nelson, puis participe à la sanglante répression de l’armée française à Saint-Domingue (l’actuelle Haïti) par le général Leclerc, dont il accompagne la dépouille en métropole.

En 1806, il est membre d’une expédition dans le grand nord contre les baleinières britanniques. Fréminville développe ses connaissances en hydrographie.

En 1807, il est nommé lieutenant de vaisseau. Royaliste affirmé, il poursuit sa carrière sous la Restauration, même s’il n’obtient pas le commandement d’une campagne d’exploration.

Le 20 Juillet 1822, il est lieutenant de vaisseau sur la Néréide, frégate envoyée aux Antilles pour réprimer une bande de pillards. A son bord, 320 soldats et 32 canons sont aux ordres du Capitaine Cocault du Verger.

Son arrivée aux Saintes

Le navire relâche trois mois à Terre-de-Haut aux Saintes.

Fréminville, passionné d’histoire naturelle, passe ses journées à s’intéresser aux plantes, aux insectes, aux coquillages sans prêter attention à la population de l’ile, ni même aux jolies créoles qui y résident. On le surnomme Monsieur Coquille. 

 En voulant récupérer du corail blanc, sans la baie de Marigot Fréminville se laisse surprendre par les vagues et tombe à l’eau. Il ne sait pas nager … Son corps malmené par les vagues échoue sur le rivage. Des pêcheurs le découvrent et le portent au Morne Morel, dans la maison d’une riche veuve de Guadeloupe qui vivait là avec sa sœur Caroline.

Sa charmante sœur aux grands yeux bleus, nommée sur l’île Princesse Caroline de part sa beauté, lui prodigue les premiers secours . Un coup de foudre frappe les jeunes gens. Ils passent énormément de temps ensemble. Mais une fois Fréminville rétabli, il reçoit l’ordre de réembarquer. Les amoureux, malheureux, promettent de s’attendre.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Caroline passa des jours et des mois sur la plage à guetter le retour du bateau. Un jour, enfin, elle vit la Néréide au loin, mais le navire n’approcha pas de l’île et poursuivit son chemin : il avait encore une certaine mission à remplir.

Le 3 Novembre 1822, Caroline pensant ne jamais revoir son Bien Aimé, se jette du Morne Morel dans l’océan avec toutes les lettres écrites par Fréminville.

Revenu trois jours plus tard aux Saintes, Fréminville se dirigea vers la maison de Caroline. Il entra, mais il n’y avait personne.

En passant près du cimetière, il vit une tombe toute fraîche. Sur la dalle se trouvait gravé le nom de celle qu’il aimait. Marguerite, la vieille nourrice de Caroline, lui remet les vêtements que la jeune fille, portait le jour de sa mort.  Suite à cela il tomba malade plusieurs jours, fièvre très violente accompagnée de délires, si bien que ses proches eurent peur qu’il ne perde la raison.

Retour à Brest

De retour à Brest en 1827, et totalement anéanti de douleur, Fréminville se consacre à la rédaction de ses mémoires et à certains travaux d’archéologie.

C’est aussi à cette époque qu’il commence à porter la robe de Caroline, avec bijoux et maquillage, recevant ses invités ou se rendant au théâtre habillé comme tel.  « C’était une façon, pour lui, de conserver un lien avec son amour perdu ».

Un rituel puissant, dénué d’homosexualité, et pour lequel il n’a visiblement jamais été embêté et qui fait de lui l’un des pionniers du travestissement. .

«Il était Parfaitement raisonnable sur tout ce qui concernait et sa profession et la science, écrira Lenôtre, il était devenu fou du seul amour qu’il avait connu. »

Le 22 Février 1828, il se rend en France, à un bal… habillé de vêtements féminins, avec des roses dans les cheveux. Dès lors il ne quitte plus les toilettes froufroutantes et vaporeuses, allant jusqu’à arborer une coquette mouche, sur l’une de ses joues. En agissant ainsi il déclare ne faire plus qu’un avec celle qu’il a tant aimée.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

En 1831, s’achève sa carrière maritime. Il rédige sous le pseudonyme de Caroline de L., un ouvrage jugé scandaleux pour l’époque, « Essai sur l’influence physique et morale du costume féminin » et décrit aussi dans ses mémoires, ses amours avec Caroline « aux mains d’enfant et pieds mignons » dont « la taille évoque l’élancement gracile d’un jeune palmier ».

 Il reçoit au cours de son existence, les décorations de Chevalier de l’Ordre Royal et Militaire de Saint Louis, de l’Ordre Militaire et Hospitalier de St Jean de Jérusalem et du Christ de Portugal. C’est également un savant éminent qu’on venait parfois voir de fort loin, nul égard son apparence. Il est membre des sociétés Philomatique et d’Histoire Naturelle de Paris, à l’origine des études archéologiques en Basse Bretagne.

Le 12 Janvier 1848, l’excentrique Chevalier de Fréminville, ne s’étant jamais remis de la perte de sa douce Caroline, s’éteint à Brest, sous une apparence féminine.

De cette histoire il reste à Terre de Haut sur le Morne Morel, une batterie érigée en 1777 et rebaptisée « Fort Caroline ».

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Sources

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn
   
  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

https://www.arte.tv/fr/videos/100719-002-A/le-chevalier-chevaliere/

Vous pourriez aussi aimer…

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY 1804 - 1874 Son parcours Pierre-Marie PORY-PAPY  est né le 3 mai 1805 à Saint-Pierre en...

Louis-Auguste CYPARIS

Louis-Auguste CYPARIS

Louis-Auguste CYPARIS (1874 - 1929) Qui est CYPARIS ? Louis-Auguste CYPARIS dit Ludger CYLBARIS est né à la Martinique...

Léon COMPÈRE dit Léandre

Léon COMPÈRE dit Léandre

Léon COMPÈRE dit Léandre (1874 – 1936) Qui est Léon COMPERE ? Léon COMPÈRE dit Léandre est né à Saint-Pierre en 1874,...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!