Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

10 août 2021

Le procès Mahaudière

Au cours de l’année 1840, un procès a marqué l’histoire de la Guadeloupe.

 Les faits

Voici les faits, je vous les raconte :

L’histoire se passe à la veille de l’abolition de l’esclavage.

Jean-Baptiste Douillard Mahaudière, propriétaire de l’habitation du même est arrêté sur dénonciation.

Il est accusé d’avoir séquestré et torturé son esclave Lucile.

Mais qui est lucile ?

Lucile est une mulâtresse âgée d’environ 40 ans en 1840. Elle est esclave sur l’habitation La Mahaudière propriété de Jean-Baptiste Douillard Mahaudière, à Anse Bertrand.

Ce dernier a empoisonné sa femme, déclarée officiellement morte de la dysenterie. Or Lucile l’a surpris…

Pour se débarrasser d’elle et pour éviter qu’elle ne parle, son maitre l’accuse d’avoir eu recours au magnétisme pour décimer son bétail (273 têtes de bétails selon ses dires).

Elle sera séquestrée durant 22 mois, soit presque 2 ans dans un cachot sans lumière, les pieds et mains enchaînés avec une ration infime de nourriture.  D’ailleurs elle serait morte d’inanition sans le soutien de proches.

Un procès a donc lieu à l’encontre de Jean-Baptiste Douillard Mahaudière. Victor Schoelcher en personne fait le déplacement pour assister au procès.

Soutenu par beaucoup d’autres propriétaires de la commune et de Guadeloupe, Jean-Baptiste Douillard Mahaudière est finalement acquitté.

D’autres procès similaires sont intentés en 1841 contre des maîtres jugés pour incarcérations abusives et mauvais traitements envers leurs esclaves.

A la libération de son maitre, Lucile fut vendue à un autre propriétaire …

Avant de devenir une importante sucrerie, la propriété disposait, vers 1770, d’une vaste cotonnerie et de cases d’esclaves. Le propriétaire agrandit ensuite l’habitation et commence à produire du sucre jusqu’à la Révolution. En 1828, 147 esclaves travaillent sur l’habitation, qui s’étendait sur 145 hectares.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Sources

http://data.decalog.net/enap1/Liens/Gazette/ENAP_GAZETTE_TRIBUNAUX_18410215.pdf

file:///C:/Users/fr230941/Downloads/Pr%C3%A9cis_de_l’affaire_Douillard-Mahaudi%C3%A8re_adress%C3%A9_[…]Jollivet_Adolphe_bpt6k5786650q.pdf

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

 

Vous pourriez aussi aimer…

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY 1804 - 1874 Son parcours Pierre-Marie PORY-PAPY  est né le 3 mai 1805 à Saint-Pierre en...

Louis-Auguste CYPARIS

Louis-Auguste CYPARIS

Louis-Auguste CYPARIS (1874 - 1929) Qui est CYPARIS ? Louis-Auguste CYPARIS dit Ludger CYLBARIS est né à la Martinique...

Léon COMPÈRE dit Léandre

Léon COMPÈRE dit Léandre

Léon COMPÈRE dit Léandre (1874 – 1936) Qui est Léon COMPERE ? Léon COMPÈRE dit Léandre est né à Saint-Pierre en 1874,...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!