Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

1 octobre 2021

Autrefois le Lorrain s’appelait « Grand’ Ance » du nom d’une rivière de la commune. Elle a été rebaptisée « Lorrain » en 1874.

Les Arawaks sont les premiers habitants de la commune. On trouve des traces de leur de peuplement datant du 1er siècle, découverts notamment sur les sites archéologiques de Vivé près de la Rivière Capot et de Fonds Brûlé.

Les Caraïbes s’y installent par la suite mais sont contraints de quitter les lieux en 1658 après une bataille perdue face aux Français qui s’étaient emparés de la Martinique dès 1635.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Peu de temps après, une paroisse y est érigée en 1680 avec la construction d’une église.

Durant l’esclavage, la commune de Grande-Ance sera un jardin de forte production agricole où travaillaient de nombreux esclaves. La ville avait environ 3 000 habitants. L’évolution des cultures suit celle de toute l’ile où la canne à sucre succède au tabac.

En 1755, la paroisse compte 8 habitations sucreries et près 50 000 caféiers. Au 18ème siècle elle dénombrera jusqu’à 17 sucreries.

A Noël 1833, une révolte de mulâtres libres est violemment réprimée et finit dans un bain de sang. Elle contribuera à éveiller les idées libérales des jeunes mulâtres.

Le bourg fut érigé en commune par le décret du 12 juin 1837 et doit son nom à la rivière du Lorrain . Le Marigot en fut détaché un peu plus tard.

Le Lorrain va rester une commune agricole riche après même l’abolition de l’esclavage en 1848 quand les premiers travailleurs indiens débarqueront dans l’île pour prendre la place des Noirs qui avaient recouvré leur liberté.

Le Lorrain, situé sur le côté atlantique, sera épargné des différentes éruptions de la Montagne Pelée en 1902. Certains habitants de Saint-Pierre voulant s’éloigner du volcan s’installeront au Lorrain.

De 1939 à 1943, sous la gouvernance de l’Amiral Robert, le Lorrain comme d’autres communes de l’île souffrent des privations causées par le blocus de la Martinique qui s’était ralliée au Régime de Vichy par la décision de l’Amiral.

Après la départementalisation en 1946, la commune du Lorrain ne cessera de se dépeupler. Alors qu’on comptait environ 10 000 Lorrinois en 1946, ils ne sont plus que 7 177 en 2013.

    • Facebook
    • Twitter
    • Gmail
    • LinkedIn
    • Facebook
    • Twitter
    • Gmail
    • LinkedIn
    • Facebook
    • Twitter
    • Gmail
    • LinkedIn

Vous pourriez aussi aimer…

LE TOUR DES YOLES

LE TOUR DES YOLES

LE TOUR DES YOLES Chaque année, le Tour des Yoles constitue l’évènement majeur des grandes vacances en Martinique. Il...

Jenny HIPPOCRATE

Jenny HIPPOCRATE

Jenny HIPPOCRATE ou LA VIE D’UN GENIE Nul ne pouvait prédire le destin de Jenny Hippocrate à part elle-même Sommaire...

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY 1804 - 1874 Son parcours Pierre-Marie PORY-PAPY  est né le 3 mai 1805 à Saint-Pierre en...

0 commentaires

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!