Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

8 octobre 2020

HENRI SALVADOR
(1917 – 2008)

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Henri Salvador était un chanteur et guitariste renommé, né le 18 juillet 1917 à Cayenne, en Guyane française.

Fils de Clovis et d’Antonine Salvador, tous deux originaires de Guadeloupe, il est le cadet d’une fratrie de 3 enfants, avec son frère André et sa sœur Alice.

Les deux frères feront de la musique ensemble à un très bon niveau. André recevra d’ailleurs le grand prix du disque en 1947, avec l’orchestre d’André Ekyan.

A l’âge de 12 ans, il débarque en métropole avec sa famille, et s’installe au Havre, en Normandie. Il découvre le jazz et rêve d’imiter ses idoles Duke Ellington et Louis Armstrong. Passionné de musique, il étudie la trompette, le violon et la guitare.

En 1933, à l’âge de 16 ans, il obtient ses premiers engagements dans les cabarets parisiens.

À 20 ans, Henri Salvador est soldat et part à la guerre. A son retour, il décide de monter son propre orchestre.

Le succès est immédiatement au rendez-vous et le tout-Paris artistique et littéraire de l’après-guerre se bouscule pour venir l’écouter. Dans le même temps, il s’initie, dans les cabarets parisiens, au métier d’humoriste en imitant son idole du moment Jerry Lewis. Là encore c’est aussi c’est une réussite.

De décembre 1941 jusqu’en 1945, Henri Salvador chante avec l’orchestre de Ray Ventura en Amérique du sud, et plus particulièrement au Brésil, en Argentine, en Colombie et en Uruguay.

Suite à cette expérience, il éditera des disques alliant chansons fantaisistes pour lesquels le public apprécie l’artiste, et des chansons douces.

Usant de son pseudonyme « Henry Cording », en 1956, il interprète des chansons de Rock français, dont les paroles ont été écrites par le célèbre écrivain et musicien Boris Vian, et la musique par lui-même et Michel Legrand : il s’agit notamment du Rock Hoquet.

Il sortira aussi des 35 tours de guitare jazz, dont « Salvador plays the blues ».

Quelques années plus tard, il sera le parolier de quelques artistes célèbres dont Régine et Sheila.

En 1947, Henri Salvador sort son premier disque “ Maladie d’amour“, chanson traditionnelle créole.

En 1949, il obtient le grand prix du disque de l’Académie Charles Cros et se produit à l’ABC, le temple des music-halls parisiens. C’est là qu’il rencontre Jacqueline, son épouse et agent. Cette même année paraît le titre “ Une chanson douce “, un classique de son répertoire.

C’est en compagnie de Boris Vian, son grand ami, qu’Henri Salvador composera près de 400 titres tels que « Le blues du dentiste » ou « Faut rigoler », une biguine antillaise. Précurseur de la Bossa Nova, il est aussi dans nos mémoires pour ses chansons romantiques tels « Syracuse » ou « le lion est mort ce soir », qui ont traversé le temps jusqu’à nous.

En 1964, il crée son propre label Rigolo sous lequel il produira de nombreux succès : « Zorro est arrivé », « Le Travail c’est la santé » ou encore « Juanita Banana ».

Polyvalent grâce à la maîtrise de sa voix avec laquelle il parvient à exprimer toute une palette d’émotions, Henri Salvador interprétera la voix du crabe Sébastien dans les films d’animation Disney, « la Petite Sirène » en 1990, puis dans « La Petite Sirène » N°2, en 2006.

En 2001, Henri Salvador remporte une victoire de la musique, dans la catégorie « groupe ou artiste interprète masculin ». Titre bien mérité, pour ce précurseur de la Bossa Nova, du Rock N’Roll, qui était un chanteur si souriant.

Le 08 mai 2005 il reçoit au Brésil la Médaille de l’Ordre du Mérite Culturel, pour avoir fait connaître au monde entier la musique née au Brésil sous son impulsion : la Bossa Nova. La cérémonie se déroule en présence du président Luiz Inacio Da Silva.

Passionné de football et de nature généreuse, Henri Salvador avait acheté 4 abonnements à vie au Parc des Princes afin de venir en aide au club du PSG dont la situation financière était chaotique. Ainsi, à sa manière, il a contribué à sortir le club de la faillite, à l’instar d’autres vedettes.

Le 21 décembre 2007, âgé de 90 ans, Henri Salvador donne son dernier concert au Palais des Congrès à Paris.

Il décède, le 13 février 2008 suite à une rupture d’anévrisme.

Ce chanteur reste gravé dans les mémoires de nombreux français, pour son sourire omniprésent notamment.

Arbre généalogique d'Henri Salvador
  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Arbre généalogique d’Henri Salvador

 

Sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Salvador

https://musique.rfi.fr/artist e/chanson/henri-salvador

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Vous pourriez aussi aimer…

ALAIN JEAN-MARIE

ALAIN JEAN-MARIE

Alain JEAN-MARIE musicien hors-pair et hors-concours Alain Jean-Marie (AJM) est...

CLAUDY SIAR

CLAUDY SIAR

CLAUDY SIAR  (1964) Sa jeunesse Claudy SIAR, est né le 2 novembre 1964 dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!