Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

20 février 2021

FURCIE TIROLIEN
 (1886 – 1981)

 

Furcie TIROLIEN est né le 30 janvier 1886 à Grand- Bourg de Marie- Galante.

Fils d’agriculteurs,esclaves, il devient instituteur pour entamer, par la suite, une carrière politique.

En 1925, il est élu maire de Grand-Bourg sous la bannière du Parti Radical. Malheureusement en 1940 il est révoqué par le régime de Vichy. À la Libération, il retrouve ses fonctions à la tête de la commune et gardera son fauteuil pendant 40 ans jusqu’en 1965.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Mieux, son siège de Conseiller Général lui collera à la peau de 1928 à 1970 soit durant 25 ans.

Il sera d’ailleurs choisi comme Président de l’Assemblée Générale entre 1931 et 1935 puis de 1938 à 1930.

En 1947, il rejoint les rangs du RPF les amis du général de Gaulle, dont il devient l’un des piliers locaux. La figure de ce parti est madame Eugénie Tell veuve de Félix Eboué gouverneur de l’ile de 1936 à1938

Furcie Tirolien participe activement à la vie du mouvement gaulliste. Aux élections cantonales, d’octobre 1949, il est de nouveau élu dans le premier canton de Marie-Galante et se retrouve à la présidence du Conseil Régional.

Avec l’aide de Maurice , il écarte un autre gaulliste Médard Albrand ce qui lui vaut de se mettre à dos ses autres alliés gaullistes.

Suite à ses rancœurs, en 1950, il perd la présidence du Conseil Régional mais reste tout de même actif sur le plan politique.

Il est désigné numéro un de la liste présentée par le RPF et le RGR et devient député de l’île en juin 1951. Si son élection est contestée, elle est validée par l’Assemblée. Il siège alors dans le groupe RPF puis, à partir de mai 1953, dans celui des Républicains sociaux. Il est réélu en janvier 1956.

À la Libération, il retrouve ses fonctions à la tête de la commune et le demeure jusqu’en 1965.

Ne se représentant pas en 1958, lors des premières élections législatives de la Vème République, il met fin à sa carrière nationale. Il conserve cependant ses mandats de conseiller général et de maire quelques années durant.

Furcie Tirolien décède le 28 août 1981 à Grand-bourg.

De son union avec Alméda Colonneau naitra un fils unique prénommé Guy, poète renommé. 

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Vous pourriez aussi aimer…

CRASH de Deshaies

CRASH de Deshaies

Le CRASH de Deshaies 22 juin 1962 Sommaire Les faits Accident ou attentat ? Le vol Sabotage, accident ou attentat ???...

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN (1789- 1839) Son parcours Issu d’une famille de riches négociants originaires de Toulouse,...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!