Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

2 février 2021

Félicien MADKAUD

(1857 – 1921)

Sommaire

Son enfance

Félicien MADKAUD est né à Grand’ Anse du lorrain le 28 Juin 1857. Il est le fils de Louis esclave Matricule 105 né à Grand’ Anse du Lorrain et de Monique, négresse née libre en Afrique vers 1820. Félix est le benjamin d’une fratrie de 9 enfants.

A l’abolition en 1849, ses parents prendront le patronyme de Madkaud 1849 en référence à L’Amiral MACKAU, homme politique français auteur des lois abolitionnistes de 1845.

Bien qu’il soit né après l’abolition et qu’il n’ait donc pas connu l’esclavage, la famille de Félicien est extrêmement pauvre. Mais il parvient tout de même à suivre une scolarité.

Départ pour le Carbet

Vers 1875, il quitte ses parents et devient distillateur à Fond Capot sur l’habitation Duvallon située entre le Carbet et Bellefontaine.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Son destin va basculer à la faveur de la crise sucrière des années 1880, crise qui ruine bon nombre de propriétaires de l’époque.

En 1891, il rencontre Marie BARBE-PIRAM, la fille d’un riche négociant bordelais. Le couple se marie en 1893. Mulâtresse et fille de bonne famille elle est héritière de son père. C’est vraisemblablement ainsi que Félicien MADKAUD peut racheter l’habitation « Fond Capot » dont il était l’employé, puis l’habitation « Bellevue » qui se trouve sur le territoire de Case Pilote. Le couple aura eu sept enfants.

Distillateur

Félicien MADKAUD est officiellement répertorié dans l’annuaire de la Martinique de 1895 comme distillateur et propriétaire de ces deux distilleries. Il reconvertit immédiatement la distillerie de Fond Capot en distillerie agricole, c’est la naissance du rhum MADKAUD.

Il développe sa distillerie et permet aussi à son grand frère Augustin de développer sa propre affaire avec l’ouverture de sa distillerie au Lorrain en 1906.

Durant la période de la guerre 1914-1918, la Martinique produit des quantités énormes de rhum afin de soutenir la France dans son effort de guerre. Le législateur impose dès le milieu des années 1920 des contingents afin de réguler le marché du rhum.

Le but est d’éviter toute surproduction risquant de déstabiliser le marché à la baisse. Chaque distillerie se voit donc dotée d’un contingent en fonction de la moyenne de ses volumes de production observés entre 1913 et 1922.

Disposer d’un contingent est donc un privilège et ceux qui n’en disposent pas doivent malheureusement disparaître, ou alors vendre leur production à ceux qui disposent d’un contingent.  La famille MADKAUD, avec ses 3 distilleries, possède un petit contingent local et export.

Deux distilleries familiales

En 1924, l’un de ses neveux Louisy MADKAUD ouvre la distillerie «La digue» au Lorrain.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn
   
  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

A la mort de Félicien MADKAUD en 1921, son fils Félicien Léonce surnommé Gran Léonce et son petit-fils surnommé Ti-Léonce reprennent l’affaire familiale. Ils feront tourner la distillerie jusqu’en 1963.

Dans les années 1960, la Martinique va connaître, une série de décrets d’applications. La sécurité sociale va venir bouleverser la vie économique et sociale. Le coût de la main-d’œuvre explose et bon nombre d’exploitations doivent fermer. C’est le cas de la distillerie du Carbet qui fermera en 1969.

Du côté de la famille MADKAUD, Léonce ingénieur de formation, le seul pouvant relever le défi de la mécanisation et de la modernisation de l’outil de travail, est gravement malade.

Son père Félicien Léonce avait fondé tous ses espoirs en lui et en ses compétences. Mais, la distillerie doit fermer quelque temps avant sa mort, en 1965. La famille décide d’une reconversion dans l’import/export et le BTP, considérés comme les secteurs économiques les plus rentables

La nouvelle génération MADKAUD

Sur la côte Atlantique, une partie de la famille MADKAUD reste néanmoins présente dans le domaine avec le rhum «La Digue». Avec leur contingent familial, elle s’allie à la distillerie de Sainte-Marie qui distribue aussi Bally et Maniba. Cette distillerie qui est en fait un regroupement de plusieurs producteurs, permet  au rhum MADKAUD de maintenir sa production et sa commercialisation.

En 2006, Stéphane MADKAUD arrière-petit-fils de Félicien, reprend le rhum « La Digue », en difficulté commerciale. Il relance, dans la même dynamique, le rhum MADKAUD distribué dans le Nord-Caraïbe, à la fin de l’année 2007, en le rebaptisant « Héritiers Madkaud ».

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Source

htps://www.rhum-madkaud.com

Vous pourriez aussi aimer…

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY 1804 - 1874 Son parcours Pierre-Marie PORY-PAPY  est né le 3 mai 1805 à Saint-Pierre en...

Louis-Auguste CYPARIS

Louis-Auguste CYPARIS

Louis-Auguste CYPARIS (1874 - 1929) Qui est CYPARIS ? Louis-Auguste CYPARIS dit Ludger CYLBARIS est né à la Martinique...

Léon COMPÈRE dit Léandre

Léon COMPÈRE dit Léandre

Léon COMPÈRE dit Léandre (1874 – 1936) Qui est Léon COMPERE ? Léon COMPÈRE dit Léandre est né à Saint-Pierre en 1874,...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!