Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

10 septembre 2021

Robert LIENSOL

(1922 – 2011)

Sommaire

Sa jeunesse

 Robert LIENSOL est né le 9 septembre 1922 à Saint-Barthélemy en Guadeloupe.

Issue d’une fratrie de 6 enfants dont une sœur jumelle, son père est juge de paix et sa mère enseignante.

Agé de 22 ans, il rejoint Paris pour faire des études de lettres. Il fréquente la Sorbonne avec Darling LÉGITIMUS et Georges HILARION.

Robert débute son parcours de comédien en faisant de la figuration au théâtre et dans quelques films.

En parallèle, il travaille au musée de l’Homme à Paris, plus précisément au Département Afrique Noire, en tant que Documentaliste CNRS.

En 1954, confronté  au racisme latent envers les comédiens noirs, il décide de créer la « Compagnie des Griots ». C’est la première troupe de comédiens noirs à exister en France. Son but est de favoriser la promotion des artistes de couleur. Il leur propose des rôles intéressants loin des clichés attribués aux comédiens de l’époque.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

La compagnie contribue aussi à faire connaitre au public noir des œuvres du répertoire classique français et étranger, elle permet aussi de développer la connaissance de la littérature noire et enfin de favoriser la découverte de comédiens noirs et de talents émergents.

À ses côtés, on peut y voir des artistes tels que Darling LÉGITIMUS, Théo LÉGITIMUS, Jenny ALPHA, Bachir TOURÉ, Toto BISSAINTHE, Greg GERMAIN, Thimoté BASSARI, Lydia EWANDÉ, Danièle Van BERKEYCKE, …

Cette compagnie qui durera jusqu’en 1972 sera à l’origine de représentations faisant date telles que « Les Nègres » de Jean GENET sur une mise en scène de Roger BLIN, puis « La tragédie du Roi Christophe » et « Une saison au Congo », deux pièces d’Aimé CÉSAIRE, ainsi que « La Fête à Harlem » de Melvin VAN PEEBLES, « L’Esclave et Le Métro » « Fantôme » de Leroi JONES, et, notamment sous la direction dey Jean-Louis BARRAULT, des pièces d’Alexandre POUCHKINE, Eugène IONESCO ou John Millington SYNGE.

Il joue par la suite dans le spectacle d’Antoine BOURSEILLER, « Ô America », dans « Boesman » et « Lena », avec Toto BISSAINTHE, « Le Camp du Drap d’Or »  de Serge REZVANI, ou encore « En conduisant Miss Daisy », avec Tsilla CHELTON

Une carrière incroyable

La carrière de Robert LIENSOL est vaste et couvre de nombreuses productions théâtrales et cinématographiques sur près de 50 ans. Il a joué dans 20 films environ.

On se rappelle ses rôles principaux dans les dramatiques télévisées « La case de l’Oncle Tom », tournée en 1963 dans le cadre de l’émission culturelle Le Théâtre de la jeunesse ou encore « Les Verts Pâturages », un autre rôle dramatique teinté de comédie du même Jean-Christophe AVERTY.

Il a aussi joué dans « La Putain respectueuse », « Lettres du Bagne » ou « L’Aventure ambiguë ».

En 1967, après une apparition notoire dans « Play time » de Jacques TATI, il débute au cinéma dans l’admirable « Soleil O », de l’acteur réalisateur mauritanien Med HONDO, film qui retrace le portrait d’un immigré noir qui monte à Paris. Tourné avec un maigre budget le film connaitra un succès mitigé suite à des critiques contradictoires.  

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Par la suite, Robert LIENSOL tournera plusieurs films avec le réalisateur Christian LARA entre autres « Coco Lafleur candidat » et « Vivre Libre ou Mourir », ou encore « Neige » de Juliet BERTO, qui obtiendra la Caméra d’Or à Cannes en 1981, « Amok » du réalisateur marocain Souheil BEN BARKA avec Myriam MAKEBA, « Périgord Noir » de Nicolas RIBOWSKI, avec Jean CARMET, Roland GIRAUD et Jacques GAMBLIN, 

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Puis il tournera aussi dans « l’exil du roi Behanzin » de Guy DESLAURIERS, aux côtés de l’acteur américain Delroy LINDO. Son rôle de gardien du roi Behanzin en exil sera couronné d’un prix d’interprétation au festival du cinéma de Namur.

En 1989, il partage l’affiche, avec Jenny ALPHA, dans le film de Julius Amédée Laou, « La vieille quimboiseuse et le majordome ».

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Robert LIENSOL a aussi prêté sa voix pour le doublage de nombreux films, téléfilms et séries. Il apparait ainsi dans plusieurs coproductions internationales : « Target » de Arthur PENN avec Gene HACKMAN et Matt DILLON, « Passe-passe » de Nicolas GESSNER avec Ben GAZZARA et Jean YANNE et « Le Raccourci » de Giuliano MONTALDO avec Nicolas CAGE.

Il donnera également sa voix pour le rôle du grand-père dans « Kirikou et la Sorcière » et « Kirikou et les Bêtes sauvages », dessins animés de Michel Ocelot sortis en 1998 et 2005.

Au cours des années 2000, atteint de la Maladie d’Alzheimer, Robert Liensol se fait de moins en moins présent sur les plateaux de tournage et les scènes de théâtre.

Suite à une chute dans son appartement parisien, il se fracture le col du fémur. Son cœur ne résistera pas à cette opération,  il décèdera le 11 février 2011, à l’âge de 88 ans.

Peu avant sa disparition, il avait fait une dernière apparition dans «Pani Pwoblem», le court métrage   de son ami Christian Lara.

Robert Liensol reste assurément un monument de notre culture.

 

Robert Liensol et le théâtre

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

1998 : Trois hommes et un cercueil de Raphaël Confiant, mise en scène Julius-Amédée Laou, Théâtre de la Tempête
1991 : En conduisant Miss Daisy d’Alfred Uhry, mise en scène Gérard Vergez, Théâtre Antoine
1985 : Sonate en solitudes majeures de Julius-Amédée Laou, mise en scène de l’auteur, Théâtre de la Bastille
1976 : Boesman et Lena d’Athol Fugard, mise en scène Roger Blin, Théâtre de la Cité internationale : Boesman
1970 : Oh! America! d’Antoine Bourseiller, mise en scène de l’auteur, Théâtre du Gymnase : L’accusé
1968 : Les ancêtres redoublent de férocité de Kateb Yacine, mise en scène Jean-Marie Serreau, Théâtre de la Cité internationale : Le vétéran
1968 Arc-en-ciel pour l’Occident chrétien de René Depestre, mise en scène Jean-Marie Serreau, Théâtre de la Cité Universitaire
1967 : Le Métro fantôme d’Amiri Baraka, mise en scène Antoine Bourseiller, Festival d’Avignon : Un voyageur
1965 L’Esclave d’Amiri Baraka, mise en scène Antoine Bourseiller, Théâtre de Poche Montparnasse : Walker Vassels
1959 Les Nègres de Jean Genet, mise en scène Roger Blin, Théâtre de Lutèce : Ville de Saint-Nazaire
1960 : Les Oiseaux d’après Aristophane, mise en scène Guy Kayat, Théâtre Verlaine : L’aigle
1961 Le Voyage de Georges Schehadé, mise en scène de Jean-Louis Barrault, Odéon-Théâtre de France : Jim
1964 : Fête à Harlem de Melvin Van Peebles, mise en scène Roger Blin et Melvin Van Peebles, Festival du Jeune Théâtre (Liège) : Trinity

 

Robert Liensol et le cinéma

2010 : Pani pwoblem de Christian Lara : Aristide Mombin
1998 : Sucre amer de Christian Lara : L’avocat
1998 : Watani, un monde sans mal de Med Hondo
1993 : L’exil du roi Behanzin de Guy Deslauriers : Le gardien

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

1990 Le Raccourci (Tempo di uccidere) de Giuliano Montaldo : Johannes
1989 La vieille quimboiseuse et le majordome de Julius Amédée Laou : Armand

1989 Périgord noir de Nicolas Ribowski
1988 : Passe-passe de Nicolas Gessner : Président Makabutu
1986 Target d’Arthur Penn : Cafe Vendo
1982 : Amok de Souheil Ben-Barka : Mathieu Sempala
1981 Neige de Juliet Berto et Jean-Henri Roger : Jocko
1980 Vivre libre ou mourir de Christian Lara : L’avocat de la défense

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

1979 : Coco la Fleur, candidat de Christian Lara : David Boyeur dit Coco La Fleur
1979 : West Indies ou les nègres marrons de la liberté de Med Hondo : Le parlementaire
1973 Soleil O de Med Hondo
1965 Les Autres de Maurice Cohen

 

Robert Liensol et la télévision

1994 : Cœur à prendre de Christian Faure
1989 : Panique aux Caraïbes de Serge Korber
1985 : Série noire : Pas de vieux os de Gérard Mordillat
1984 : Le bout du lac de Jean-Jacques Lagrange : Loussouma
1983 : Lettres du bagne de Jean L’Hôte : Docteur Albert Matoury
1978 : Mazarin de Pierre Cardinal : Sultan
1974 : La Putain respectueuse d’André Flédérick
1964 : Les Verts Pâturages de Jean-Christophe Averty : Le pasteur Deshee / Dieu
1963 Le Théâtre de la jeunesse : La Case de l’oncle Tom de Jean-Christophe Averty : Oncle Tom

  

Robert Liensol et le doublage

Doublure voix attitrée de Bill Cobbs dans :
La Couleur de l’argent : Orvis
Bird : Dr Caulfield
Calendrier meurtrier : Inspecteur Reilly
New Jack City : Le vieil homme
Le Sous-sol de la peur : Grand-père Booker
Demolition Man : Zachary Lambs vieux
Fluke : Bert
Dernières heures à Denver : Malt
Med Hondo présente « West Indies – Les nègres marrons de la liberté » (1979)

Doublure voix attitrée de Joe Seneca dans :
Le Verdict : Docteur Thompson
Silverado : Ezra Johnson
Le Saint de Manhattan : Spits
Le Droit de tuer ? : Révérend Isaiah Street

Doublure voix attitrée de Morgan Freeman dans :
Ras les profs ! : Lewis
Miss Daisy et son chauffeur : Hoke Colburn
Le Bûcher des vanités : Juge Leonard White
La Puissance de l’ange : Geel Piet

Doublure voix attitrée de Scatman Crothers dans :
Vol au-dessus d’un nid de coucou : Orderly Turkle
La Quatrième Dimension : M. Bloom
Zapped ! : Dexter Jones

Doublure voix attitrée de Ted Ross dans :
The Wiz : Lion / Fleetwood (1er doublage
Arthur : Bitterman
Police Academy : Capitaine Reed

Doublure voix attitrée de Frank McRae dans :
« L’exil du roi Behanzin » (1993
1941 : Soldat Ogden Johnson Jones
48 heures : Haden
L’Aube rouge : M. Teasdale

Doublure voix attitrée de Tony Burton dans :
Rocky : Duke
Rocky 4 : Duke

Doublure voix attitrée de Geoffrey Holder dans :
Le Pirate des Caraïbes : Cudjo
Charlie et la Chocolaterie : le Narrateur

Doublure voix attitrée de James Earl Jones dans :
The Greatest : Malcolm X
Allan Quatermain et la Cité de l’or perdu : Umslopogaas

Doublure voix attitrée de Woody Strode dans :
Vigilante : Rake
Storyville : Charlie Sumpter

Doublure voix attitrée de Moses Gunn dans
« La vieille quimboiseuse et le majordome » (1989)
L’Histoire sans fin : Cairon
Le Maître de guerre : Sergent Webster

Doublure voix attitrée de Charles Honi Coles dans :
Cotton Club : Suger Coates
Dirty Dancing : Tito Suarez

Doublure voix attitrée de Sullivan Walker dans
Crocodile Dundee : Grand homme noir dans le métro
La Firme : Barry Abanks

Doublure voix attitrée de Ossie Davis dans :
Jungle Fever’ : Dr. Purify
Gladiateurs : Noah

Doublure voix attitrée de Hal Williams dans :
La Relève : Powell
Black/White : Howard Jones

Doublure voix attitrée de Teddy Wilson dans :
Chienne de vie : Fumes
Les Princes de la ville : Wallace

Doublure voix attitrée de Vernon Washington dans :
Starfighter : Otis
Vendredi 13, chapitre 5 : Une nouvelle terreur : George

 

2004 : In My Country : Anderson (Sam Ngakane)
2002 : 
Une nana au poil : L’homme pipi (Dick Gregory)
2002 Men in Black 2 : Gardien du MIB (Alpheus Merchant)
2000 The Crow 3: Salvation : Ministre (Robby Robinson)
1999 Cookie’s Fortune : Theo Johnson (Rufus Thomas
1999 Révélations : Sheik Fadlallah (Cliff Curtis))
1996 : Jack : M.. Woodruff (Bill Cosby)
1995 : Mort ou vif : Charlie Moonlight (Woody Strode)
1995 L’Amour à tout prix : Jerry Wallace (Jason Bernard)
1993 Demolition Man : Zachary Lambs jeune (Grand L. Bush)
1993 : Rasta Rockett : Whitby Bevil Senior (Charles Hyatt)
1993 : Fortress : Abraham (Lincoln Kilpatrick)
1992 : Malcolm X : Archie L’Antillais (Delroy Lindo)
1991 Le Proprio : Gilliam (Paul Benjamin)
1990 48 heures de plus : Kirkland Smith (Bernie Casey)
1988 Les Dieux sont tombés sur la tête 2 : Timi (Treasure Tshabalala)
1988 : Mississippi Burning : Vertis Williams (Lou Walker)
1988 L’Emprise des ténèbres : Lucien Céline (Paul Winfield)
1987 Extrême préjudice : Luther Fry (Dan Tullis Jr.)
1987 : Mort ou vif : Philmore Walker (Robert Guillaume)
1987 : Les Griffes du cauchemar : Max (Laurence Fishburne)
1987 : Chronique d’une mort annoncée : Le Narrateur (Gian Maria Volontè)
1986 : Y a-t-il quelqu’un pour tuer ma femme ? : Lieutenant Bender (Art Evans)
1986 : Mosquito Coast : Ma Kennywick (Butterfly McQueen)
1986 Platoon : Warren (Tony Todd)
1985 Cocoon : Pops (Charles Lampkin)
1985 : Le Jour des morts-vivants : John (Terry Alexander)
1985 : Allan Quattermain et les Mines du roi Salomon : Umbopo (Ken Gampu)
1984 : L’Enfer de la violence : Randolph (Raymond St. Jacques)
1984 : Le Flic de Beverly Hills : Douglas Todd (Gilbert R. Hill)
1983 : L’Esprit d’équipe : Jess Covington (Mel Winkler)
1981 Deux filles au tapis : Big John Stanley (John Hancock)
1981 Le Prince de New York : The King (Robert Christian)
1980 : Le Dernier Vol de l’arche de Noé : Leipzig Manager (Arthur Adams)
1980 : Héros d’apocalypse : Carlos (Bobby Rhodes)
1980 : The Blues Brothers : Ray (Ray Charles)
1977 : Bande de flics : Calvin Motts (Louis Gossett Jr.)
1977 : Le Continent oublié : Chung-Sha (John Hallam)
1976 : Les Mercenaires : Franklyn (Cocky Tlhotlhalemaje)
1971 : Les Nuits rouges de Harlem : Propriétaire de l’appartement
1969
 : La Colline des bottes : Joe, le trapéziste (Maurizio Manetti

 

 Longs métrages d’animation

1998 Kirikou et la Sorcière : Le grand-père de Kirikou (narrateur)
2005 Kirikou et les Bêtes sauvages : Le grand-père de Kirikou (narrateur)

Télévision

1977 Jésus de Nazareth : Balthazar (James Earl Jones)
1983-1985 : V : Caleb Taylor (Jason Bernard)
1985 La Cinquième Dimension : Un joueur de poker (Morgan Freeman)
1986 Nord et Sud : Washington (John Nixon) / Joseph (Harry Caesar)

Séries animées

1985 Les Mondes engloutis : l’Homme tambour

Sources

Premier héros noir du petit écran

https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Liensol

Vous pourriez aussi aimer…

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN (1789- 1839) Son parcours Issu d’une famille de riches négociants originaires de Toulouse,...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!