1 COMMUNE, 1 HISTOIRE RIVIERE-PILOTE

Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

1 octobre 2021

    • Facebook
    • Twitter
    • Gmail
    • LinkedIn
    • Facebook
    • Twitter
    • Gmail
    • LinkedIn
    • Facebook
    • Twitter
    • Gmail
    • LinkedIn
    • Facebook
    • Twitter
    • Gmail
    • LinkedIn

La commune de Rivière-Pilote doit son nom au chef Indien Caraïbe nommée Pilote qui avait sympathisé avec les colons français après un accueil cordial. En signe de reconnaissance deux communes portent son nom aujourd’hui, Rivière-Pilote et Case-Pilote.

Des fouilles ont prouvé que les Arawaks s’étaient installés sur le site de l’Anse Figuier et qu’ils ont été chassés des lieux par des guerriers caraïbes, les Kalinas.

Les premiers colons arrivent en 1635 et s’établissent tout au long de la côte ouest de la Martinique, du Prêcheur à Fort-Royal. Puis, petit à petit, l’occupation du Nord s’est amorcée tout en chassant les Caraïbes vers les côtes du Sud.

Pilote et les Indiens Caraïbes, s’installent à l’Anse Figuier à et l’actuel quartier Poirier à l’embouchure de la rivière. Ils y vivront pendant plusieurs années avant que les Jésuites ne les chassent des terres en 1665.

6 ans plus tard, en 1671, une église était érigée ainsi qu’une plantation qui allaient former la paroisse de Sainte-Luce. A l’époque la commune actuelle de Rivière-Pilote telle que nous la connaissons aujourd’hui, était divisée entre la commune de Sainte-Luce. Celle-ci constitua une partie du territoire de Rivière-Pilote tandis que l’autre était le village du Marin.

En 1693, les Anglais débarquent au sud de la Martinique et dévastent Sainte-Anne, le Marin et Sainte-Luce.

Les hommes voulant conquérir l’intérieur des terres, quelques-uns d’entre eux remontèrent la rivière et s’installèrent à l’emplacement actuel du bourg de Rivière-Pilote. Le village compte alors une douzaine d’habitants avec leurs familles et leurs esclaves.

En 1705, la paroisse de Rivière-Pilote voit le jour en se détachant de Sainte-Luce et celle du Marin, elle compte alors une soixantaine d’habitations.

Rivière-Pilote est érigée en commune en 1837. Le premier maire sera François GROS-DESORMEAUX-DUCANET. Rivière-Pilote a toujours été considérée comme une ville de tradition d’indépendance et de refuge pour les rebelles et les nègres marrons).

En septembre 1870, l’Insurrection du sud est partie de Rivière-Pilote.

L’économie de Rivière-Pilote est essentiellement tournée vers les cultures maraîchères. La Banane et canne a sucre restent en retrait malgré la présence de la distillerie La Mauny qui est implantée dans la commune depuis 1749.

Vous pourriez aussi aimer…

MAN LITTEE

MAN LITTEE

MAN LITTEE (1906-2005) Son enfance Marie Anne Joseph Cassius de Linval est née le 2 février 1906 à Saint-Joseph en...

IDA FIOMON

IDA FIOMON

IDA FIOMON (1907-2002) Son  parcours  Clotilde Ida FIOMON est née le 15 septembre 1907 au Marin, en Martinique. Son...

LUCE Le MAISTRE

LUCE Le MAISTRE

LUCE Le MAISTRE (1912- 2000)   Issue d’une fratrie de 10 enfants, Luce Le MAISTRE est née en Martinique le 12 avril...

0 commentaires

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!