Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

21 décembre 2020

ALBERT BEVILLE alias PAUL NIGER
(1915 -1962)

Son enfance

Albert Thomas Gaston Béville alias Paul NIGER est né le 21 décembre 1915 à Basse-Terre, en Guadeloupe.

Il est le dernier enfant d’une famille bourgeoise de 8 enfants. Son père Raoul Béville est l’un des premiers avocats noirs de la Guadeloupe. Sa mère une blanche créole prénommée Edmée MICHEL est une pianiste de grand talent. Paul se retrouve orphelin à l’âge de 4 ans.

Il fait d’abord ses études primaires dans sa commune natale, puis au Lycée Carnot de Pointe-à-Pitre. Ses études secondaires sont couronnées par un baccalauréat.

Puis, c’est le départ pour la France. Baccalauréat en poche, il poursuit ses études au Lycée Montaigne à Bordeaux, puis au Lycée Louis-Le Grand à Paris. Il prépare le concours d’entrée à l’école Nationale de la France d’Outre-Mer (ENFROM) tout en étudiant le droit.

Son départ pour l’Afrique

En 1939, c’est la guerre. Mobilisé comme aspirant, il fait la campagne de France en 1940 et reçoit la Croix de guerre pour ses succès sur la Loire et pour avoir stopper les allemands.

Après l’armistice de juin 1940, démobilisé, il retrouve Guy Tirolien, son ami d’enfance avec qui il partage une forte attraction pour l’Afrique. La révélation de cette attraction est due en partie à la lecture du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire, paru en 1939.

En 1942, Albert Béville obtient le Brevet de l’Ecole Nationale de la France Outre Mer. En 1944, il part en Afrique comme administrateur des colonies. Il sert dans plusieurs pays et se trouve au contact direct de l’inhumanité du colonialisme français, ce qui le révolte. Il représente l’Etat français et en tant que tel il est contraint d’appliquer les pratiques coloniales d’administration dictées de Paris

Son parcours militant

Foncièrement opposé aux  injustices sociales, au système capitaliste-féodal des Antilles et aux excès du colonialisme en Afrique, le poète clame son indignation par des poèmes écrits entre 1944 et 1946. Il décide alors de prendre le pseudonyme de Paul Niger, conscient que le poète pouvait dire des choses que le droit de réserve de l’administrateur des colonies lui interdisait. Paul, en hommage à son épouse guyanaise Mme Paule MEDAN belle femme noire, intelligente, cultivée et dévouée, fille d’un inspecteur de Centrale et Niger, comme le nègre en lui fièrement revendiqué et assumé, c’est-à-dire Niger Nigrorum, le nègre des nègres.

En 1946, il se lie avec Léopold Sédar Senghor et participe à la création de la revue « Présence Africaine » aux côtés d’Alioune Diop. Dès la fin de 1946 Il prend aussi position sur la départementalisation qu’il rejette et milite activement dans les milieux autonomistes de la Guadeloupe.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Fonctionnaire « métropolitain » de l’état français, en Afrique, Albert Béville œuvre sans relâche avec une profonde conviction pour aider les africains à la prise de conscience tout en agissant pour améliorer leurs conditions de vie.

Le poète Paul Niger devient célèbre et s’immortalise. Son tout premier recueil « initiations » publié en 1954, lui vaut d’être dans le collimateur de la police française, tout simplement car il dénonçait les exactions du colonialisme.

En 1958 et 1959, il représente la Fédération du Mali (Soudan-Sénégal) à Paris. De la fin de l’année 1959 jusqu’en 1960, il est nommé Inspecteur Général des Affaires Administratives et Président-Directeur de l’Office de Commercialisation Agricole du Sénégal.

En mars 1959, lors du Congrès Mondial des Écrivains et Artistes noirs à Rome, il rencontre Édouard Glissant qui vient de recevoir le prix Renaudot (1958) pour son ouvrage « La Lézarde ».

Inspiré par Césaire, Albert Béville fonde avec Edouard Glissant, Marcel Manville, Camille Sylvestre et Cosnay Marie-Joseph « le Front des Antilles-Guyane pour l’Autonomie » (FAGA).

Le succès de ce mouvement indépendantiste, qui prône l’Autonomie dans la communauté antillo guyanaise, est concrétisé par la participation des Antillais de France aux meetings de 1960.

Au Congrès inaugural du FAGA des 22 et 23 avril 1961, Albert Béville est chargé du rapport politique, et écrit la brochure « Les Antilles et la Guyane à l’heure de la Décolonisation ».

En juillet 1961, cette brochure est saisie et le front est dissous.

Les sanctions et les brimades persistent mais cela n’altère en rien sa détermination de lutte pour libérer ses frère antillais et africains.

Au deuxième congrès des écrivains et artistes noirs, tenu à Somme, il est l’un des participants les plus remarqués par la qualité de ses interventions et le sens profond du message libérateur pour les peuples colonisés et des Antilles.

Surveillé très étroitement, Albert Béville, Administrateur des Colonies est rétrogradé administrativement. Il passe du 1er échelon au 6ème échelon, ce qui entraine une forte diminution de son traitement. Il est refoulé au départ d’Orly vers l’Afrique.

Le 22 juin 1962, malgré la surveillance de la police, il s’embarque sur le Boeing « château de chantilly » à destination de la Guadeloupe, avec Justin Catayée, député de la Guyane.

Sans raison apparente, le Boeing château de chantilly s’écrase à 4 heures du matin sur les hauteurs de Caféière à Deshaies. L’accident fera 113 morts.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

La mort d’Albert Béville porte un coup terrible au mouvement de libération Nationale de la Guadeloupe.

Le doute a longtemps plané sur les circonstances de cet accident d’avion surtout quand on connait les prises de positions des deux hommes. Justin Catayée se rendait en Guadeloupe suite à une répression de manifestation houleuse avec Jacques Chaban Delmas à l’Assemblée Nationale

Incident technique ou attentat politique ? Jusqu’à ce jour, les causes  de cette disparition demeurent non élucidées. Le rapport final remis en juin 2020, ne nous permet pas de nous éclairer de façon probante ou de corroborer l’une ou l’autre des 2 thèses.

L’action Albert Béville a contribué dans une certaine mesure à élever la conscience de classe du peuple guadeloupéen.

La reconnaissance

Une médiathèque située à Basse terre porte aujourd’hui son nom.

Sources 

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn
                         
  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Vous pourriez aussi aimer…

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN (1789- 1839) Son parcours Issu d’une famille de riches négociants originaires de Toulouse,...

2 Commentaires

  1. BRIAND FERNAND

    Poète et écrivain moi-même héritier culturel de tous ces illustres hommes*
    Leur philosophie d’ordre de la survivance, de la résilience, des combats pourcse se régimber contre le colonialisme….toutes ses idées auxquelles j’adhère toujours m’émeuvent. Ces magnats nègres ont ouvert les portes de la peisr de conscience caribéenne.

    Réponse
  2. LETIN

    ….les écoles locaux (DOM-TOM) devraient enseigner la biographie de cet hommes et de ses Frères et Sœurs de COMBATS IDEOLOGIQUES /POLITIQUES ;
    …..des établissements publiques devraient porter son nom ( respectivement pour ses frères et sœurs de lutte ) ;
    …..des documentaires écrits et télévisés devraient souvent et longuement rappeler (en détaille) à la population locale que d’eux sont issue d’illustres personnalités ( leurs enfants ) , pour la source de créativité qu’à emmené leurs PENSEES et leurs CONVICTIONS ;
    ….. la jeunesse Dom-tomienne ( surtout les descendants de personnes mis en esclavages ) doivent se reconnaitre en ces grands Hommes ( Nonm ) et Femmes ( Fanm ), d’être Libre de Voir !!!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!