Written by Chantal CHARLES-ALFRED

Chantal Charles-Alfred, est originaire du Morne-Rouge en Martinique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été baignée lors des rencontres familiales par des anecdotes diverses sur les différents membres de la famille. Sa passion pour la généalogie est un héritage de son grand-père qui connut une vie remplie d’histoire et d’anecdotes.

29 mars 2021

ADMIRAL T

(1981)

Sommaire

Son enfance

Admiral T est né le 29 mars 1981, sous le nom de Christy CAMPBELL,  dans la commune des Abymes en Guadeloupe.

Quatrième enfant d’une famille de dix enfants (six frères et trois sœurs), son père Nazaire CAMPBELL est employé municipal, sa mère Liliane est mère au foyer. La famille vit dans le quartier de Boissard à Pointe-à-Pitre. Le milieu dans lequel les enfants évoluent est difficile (bidonville, manque d’eau et d’électricité), de ce fait ses parents leur apportent une éducation relativement stricte.

Malgré ces conditions, le jeune Christy CAMPBELL est travailleur. Il est le premier à obtenir son baccalauréat, « scientifique, pour avoir plus de choix ».

Admiral T est âgé de 12 ans lorsqu’il découvre la musique jamaïcaine grâce à son frère Garry.

Il prend alors le micro pour raconter le quotidien de son quartier. En 1997, il intègre un collectif de plusieurs musiciens qui s’associe avec le producteur d’origine martiniquaise, Don Miguel.

Le collectif sort un premier titre « 1848 » et participe à plusieurs festivals. Admiral T est très vite remarqué pour son énergie et la rapidité de son flow. Agé de 16 ans, il enregistre son premier titre
« rapide ».

Très vite et dans la continuité, Admiral T participe à plusieurs duos avec des artistes tels que Typical Féfé « My Sound », Tiwony ou encore avec Saël « Pas comme les autres ».

L’Hexagone découvre l’artiste en 2001 avec le morceau « Gwada Style » tube de l’année 2001. Mais l’explosion fulgurante se fera avec la sortie de l’opus « Gwadada » véritable hit qui sera aussi repris par le groupe emblématique de musique traditionnelle AKIYO.

Admiral T s’améliore encore. Le 13 juillet 2003, il sort son premier album solo « Mozaïk kréyol » subtil mélange de dance-hall et de musique traditionnelle. C’est un carton plein !

Le succès est de nouveau au rendez-vous, en 2004, lors du Garance Reggae Festival où se produit Sean Paul.

Dès lors, Admiral T est énormément sollicité. On le voit sur les chaines nationales y compris à la télévision sur le plateau de Michel DRUCKER dans l’émission « Vivement dimanche ».

En 2004, Admiral T signe un contrat chez la major Universal Music Az . Il décide de ressortir son album « Mozaïk Kréyol » agrémenté de cinq nouveaux titres. L’album connait un succès immédiat. Ovationné à plusieurs reprises au festival de Garance, l’album est déclaré disque d’argent avec plus de 50.000 ventes.   

Un nouvel album « Toucher l’horizon » voit le jour en 2006 avec la participation d’artistes renommés tels que Diam’s « Les Mains en l’air », Rohff, Pearl ou encore des pointures telles que KASSAV’ ou Wyclef Jean. Il fait son entrée à la neuvième place du classement des meilleurs CD en vente en France.

Le succès de cet album l’emmènera à faire une tournée à travers toute la France y compris à se produire sur la scène mythique de l‘Olympia.

La reconnaissance

Dès lors, la réussite de l’artiste est reconnue de tous. Admiral T reçoit des récompenses de toute part.

En 2005, son album est récompensé par le prix SACEM Guadeloupe comme étant le meilleur album. Il était aussi nominé dans la catégorie meilleur interprète et meilleur compositeur.

En 2006, il reçoit le Césaire de la musique pour être la révélation de l’année.

En 2007, il reçoit le Césaire de la musique qui le révèle meilleur interprète masculin de l’année.  La même année il reçoit le prix Skyrock Musik Awards pour être la catégorie meilleur artiste métissé de l’année.

En 2008, on lui remet le trophée du meilleur artiste ragga-dance hall lors d’une cérémonie à l’Olympia.

En 2014, il reçoit le Indies Live Music Awards en tant qu’ambassadeur de la musique caribéenne.

En 2017, il recevra plusieurs prix au Hit LOKAL AWARDS avec notamment la remise d’un trophée d’honneur.   

Entrepreneur inspiré

Durant l’année 2007, fier de ce succès, l’artiste profite pour se lancer un nouveau défi avec la création d’une ligne de vêtement « Wok Line » qu’il présentera durant ses nombreux concerts.

En 2008, on le voit encore dans de nombreux festivals tels que le Caribana Festival ou le Gwadloup Festival mais surtout à la fin de cette année-là il se produit pour la première fois en Afrique.

En 2009, Admiral T publie son troisième album, « Instinct Admiral ». Dans cet album on retrouve notamment le titre « pété chenn la » en soutien avec les mouvements sociaux durant la grande grève générale.

En juin 2012, il publie son quatrième album Hors Série intitulé « Face B » dans lequel on retrouve le titre « péyi malad » avec la participation d’artistes tels que Gyptian ou J-Mi Sissoko .

En 2013, il tient la vedette au festival Terres de Blues de Marie-Galante.

En octobre 2014, il publie son cinquième album intitulé « I Am Christy Campbell », un album très personnel dans lequel on y retrouve des extraits de ses anciens titres, dont le titre « Zonbi », reprise de Germain CALIXTE ou encore les magnifiques morceaux « Music is Love », « Si’w enmé Mwen » ou encore « Perle rare ». On peut aussi noter la collaboration avec Kalash dans le titre « Di Mwen ».

Là encore, Admiral T remet au goût du jour des standards de la musique traditionnelle en y ajoutant une touche de reggae ou de dance-hall.

La carrière musicale d’Amiral T connait son apogée le 15 avril 2017. Pour ses 20 ans de carrière et à l’occasion de la sortie de son 6ème album « Totem », et lors d’un concert exceptionnel tenu sur la scène mythique de PARIS BERCY Accord Arena, Admiral T réussit le pari fou de réunir plus de 18.000 spectateurs autour d’un show digne des plus grandes vedettes internationales. A ce jour, aucun artiste antillais solo, mis à part Kassav’, n’a pu relever un tel challenge dans cette salle.

En octobre 2019, Admiral T sort simultanément deux albums « Mozaïka » et « Caribbean Monster ».

Dans le premier on y retrouve le titre incroyable « Baimbridge Cho » en duo avec Were Vana qui fait référence au Célèbre établissement scolaire connu de tous les guadeloupéens, ainsi que le titre « joli kongo » qui mettent en avant la cuture traditionnelle. Dans cet album, Admiral T fait aussi appel à Jacob DESVARIEUX et à  François LADREZO du groupe AKIYO.

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Il reprend également le titre traditionnel « Elwa » dans lequel, à l’instar de feu Patrick Saint-Eloi, la revisite est juste phénoménale !

Le projet Mozaïka est né de la volonté de fédérer les jeunes autour du patrimoine de la Guadeloupe.

Dans le second album « Caribbean Monster », il s’inspire des sons plus urbains en s’entourant d’artistes tels que Lady Lova, Princess Lover, Saïk, Krys, Stonebwoy, Walshy Fire, Demarco ou Sizzla.

Une carrière au cinéma

Parallèlement à la musique, en 2005 Admiral T participe à un film coproduit par Matthieu KASSOVITZ et réalisé par Jean-Claude FLAMAND-BARNY « neg’ maron ». Il y tient le rôle principal et donnera la réplique à Jocelyne BÉROARD.

En 2008, il récidive avec le même réalisateur dans « Le mur du silence ».

En 2019, il s’essaie à la comédie dans le film de Fabien OTONIENTE « All inclusive ».

Un artiste engagé

Admiral T est avant tout un artiste engagé qui s’investit dans les œuvres caritatives.

Il est parrain d’une association venant en aide aux autistes et participe dès qu’il le peut aux actions de l’APIPD contre la drépanocytose aux côtés de Jenny HIPPOCRATE. 

Son amour pour la Guadeloupe le fera intervenir au sein de l’émission de Georges PERNOUD « Thalassa ». Militant et engagé, le chanteur prendra part lors des grèves en Guadeloupe où il soutient la cause du LKP.

En 2016, il lance l’Association « Fos pou péyi la » pour aider les familles haïtiennes durement éprouvées par le cyclone Matthew.

Admiral T est aussi  le parrain de l’association « Canal de vie », qui soutient Loïc LIBER à travers des défis sportifs et des projets solidaires. 

A la moindre occasion et en mesure de ses capacités, Admiral T n’hésite pas à utiliser sa notoriété pour interpeler et prendre position sur des problématiques diverses telles que la non-violence  ou le problème de l’eau.

Une famille soudée

Admiral T est marié depuis de nombreuses années à Jessica CAMPBELL, manager et directrice générale de Wok line. Ils collaborent étroitement afin de mener à bien la carrière de l’artiste. 

Il est le père de jumeaux Dylan et Lewis, et d’une jeune fille Chealsy.

En Février 2021, un biopic « De Boissard à Bercy » réalisé par Benjamin MARQUET retrace le parcours incroyable de cet homme, cet artiste incroyable, qui a su se construire et se hisser à la force des poignets pour atteindre la carrière qu’on lui connait. 

Sa discographie

 

Vous pourriez aussi aimer…

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN

AUGUSTE-AMBROISE BEBIAN (1789- 1839) Son parcours Issu d’une famille de riches négociants originaires de Toulouse,...

2 Commentaires

  1. Fondelot

    Bonjour Chantal,
    J’apprécie ton travail…. Tu sais de quoi je parle..
    Bonne continuation
    Émile F

    Réponse
  2. Jean Marie Erick

    Excellent travail de recherche

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez sur :

Partagez cet article avec vos amis!